Sortie à Aix du vendredi 8 juillet 2016

by | 14 Août 2016 | Nouvelles

7 bateaux regroupant 22 personnes étaient engagés dans cette mini croisière :

– CORAIL                 Guy MALLET

– ENJOY                   Jean TILLY

– MONDINE             Claude GELFMANN

– EGLANTINE         Patrick MORICE

– ROUZIC                 Bernard VEREZ

– ERISPOE                Hervé LIETVEAUX

– RE MORA II           Bernard BOQUIS

A 9 heures précises, les motorisés quittaient le port.

Les voileux étaient partis plus tôt. Il est vrai que la mer était d’huile et le vent pratiquement nul.

Pour cette sortie sur AIX, nous avions espéré la participation des femmes et nous n’avons pas été déçus puisqu’ elles étaient 10, pratiquement la parité, pour  parcourir les 16 milles nautiques ( près de 30 kilomètres, sauf erreur) qui nous séparaient du but.

Le trajet « aller » fut une belle ballade tranquille sous un superbe soleil et par une mer calme. A notre arrivée, nous avons été accueillis et transportés à terre, en bateau pneumatique, par une charmante jeune femme. A ce moment précis, nous pensions qu’ EGLANTINE était à la traîne mais en réalité, Patrick et Gérard étaient déjà à l’abreuvoir, en compagnie de leurs 3 femmes.

Les TOFINOUS de Guy, notre commodore et de Jean, notre belge, sont arrivés peu après.

Tous les équipages se sont retrouvés au restaurant « l’Aix Press » pour y déguster une copieuse et excellente paella, arrosée d’un très bon vin. La mer ça creuse ! Comme toujours, l’ambiance fut des plus conviviales. Il y eu bien quelques commentaires sur le jeu pratiqué par l’équipe de foot de Belgique lamentablement éliminée de l’Euro. Pire, certains ignoraient même que les belges avaient une équipe de foot.

Après le repas, pour faciliter la digestion, nous avons effectué le tour de l’île, à pied,  avec notre guide Catherine, l’enfant du pays, ou en calèche pour les autres. Cette petite terre de 3 kilomètres de long pour 750 mètres de large (référence google) est vraiment sympa. De plus nous avions un temps superbe. Il n’est pas étonnant que l’Empereur Napoléon 1er ait choisi d’y passer quelques jours de vacances en juillet 1815 . Il abrégea son séjour  ne supportant pas la foule des touristes déjà nombreux à l’époque. Son choix s’est alors porté sur Ste Hélène, moins à la mode, sans doute, mais tellement plus tranquille ! Un petit musée lui a tout de même été consacré sur Aix.

Certains se sont étonnés de l’absence remarquée de  Claude que nous n’avons pas rencontré de tout l’après midi. Des mauvaises langues ont prétendu qu’il était resté au restaurant pour tenir compagnie à la serveuse, adorable il est vrai. On connaît le côté serviable de notre ami et s’il est resté auprès de la serveuse, il n’est pas impossible que ce soit pour l’aider à la plonge. Mais tout de même, sacrifier un  si bel après midi pour faire la vaisselle…

Nous avons pu reprendre la mer vers 16h. 30. Deux options s’offraient alors à nous. Soit effectuer le retour vers St.Martin par la côte est, soit emprunter le même itinéraire qu’à l’aller. De toutes façons nous savions que nous serions secoués, ce que la suite  a confirmé. Ce ne fut pas la ballade de santé du matin. Il paraît qu’une partie de la paella avec les moules et les crevettes est retournée à la mer. Quel gâchis, elle était si bonne !

Enfin, c’est avec soulagement que nous avons retrouvé le calme en arrivant au port, vers 18h30. Guy, qui à dû tirer de nombreux bords, n’est rentré que vers 21heures. Muriel était aux cent coups.

Une nouvelle fois, nous avons passé une excellente journée et les quelques vaguelettes du retour n’ont pas impressionné les marins aguerris que nous sommes. Même pas peur !

Merci à Claude qui est l’initiateur de cette ballade.

Bernard

Pour compléter votre information :