Ile d’Yeu, croisière 2018

by | 30 Juin 2018 | Nouvelles

Croisière des 27, 28, 29, et 30 Juin 2018

Initialement, la croisière prévoyait un départ de Saint Martin, le mardi 26 juin, avec plusieurs escales (Bourgenay, Les Sables-d’Olonne, Saint Gilles Croix de Vie, Yeu et retour vers Saint Martin). Mais pour des raisons de météo douteuse, ce n’est que le mercredi 27 que la mer nous a pris, puisque comme le chante Renaud, «c’est pas l’homme qui prend la mer… ».
La déception était grande lorsque nous nous sommes retrouvés à 4 marins et trois bateaux au moment du départ. Nous sommes alors convenus que nous formerions seulement 2 équipages. C’est ainsi que Claude et Patrick navigueraient sur « Mondine», Hervé et Bernard sur « Erispoé ».

Une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, la capitainerie de Bourgenay nous avait informés qu’elle ne pouvait pas nous héberger. Mais il en faut d’autres pour décourager les marins d’exception que nous sommes. Nous avons donc décidé de rallier directement Port Olonna. C’est dingue non ?

Après une bonne nuit et le petit déjeuner pris, nous sommes allés découvrir les bateaux de la « Golden Globe Race » dont le départ était prévu le dimanche pour un tour du monde « à l’ancienne » en solitaire. La « Belle Poule » se trouvant là, nous en avons profité pour la visiter.

Dans l’après midi du jeudi, Hervé nous a quittés à regrets, des obligations familiales l’obligeant à un retour sur Saint Martin. Bernard est donc venu grossir l’équipage de Mondine. Il s’agit là d’un renfort de qualité. Nous avons rallié Port La Vie et avons visité Saint Gilles, capitale de la sardine (tant pis pour Belle-Ile).

Le vendredi, Port-Joinville nous attendait, mais pas la responsable de la capitainerie. C’est une femme charmante de type P.O.* qui a longuement échangé avec Claude, mais quelque chose me laisse à penser qu’ils ne régaterons pas ensemble.

Nous avons repris la mer, le samedi, en adoptant une allure qui nous permettait de pouvoir assister au match France/Argentine (4 à 3). Durant la navigation nous eûmes la chance de voir émerger à plusieurs reprise un reptile tétrapode archaïque de type luth ainsi que plusieurs cétacés odontocètes (tortue et dauphins, si vous préférez).

Cette croisière s’est déroulée comme d’habitude dans un excellent état d’esprit, nous offrant de belles images sur les îles, sur la mer et sous un soleil de plomb.

Bernard

* P.O. : poitrine opulente